PROGICIELS D’APPLICATIONS
D’ANALYSE D’IMAGES

Ces routines prédéfinies et ajustables sont offertes avec Vision PE et sont en option avec Vision Lite. Un progiciel contient plusieurs exemples de routines pour présenter différentes images d’un même type d’application. Chaque progiciel d’applications contient également un tutoriel de routine avec des étapes clairement définies pour montrer comment ajuster les paramètres.

TAILLES DE GRAINS ET DE CELLULES

Permet aux utilisateurs de mesurer les points d’intersection des grains, le nombre de points d’intersection, le nombre d’intersections,
la longueur des joints de grains et les zones de grains conformément aux normes ASTM E112, ASTM E930
et ASTM E1382, avec vérification à l’aide de la méthode Heyn.


AUCUN JOINT DE GRAINS VISIBLE

Acier martensitique où la structure est visible après un traitement thermique. On peut également en trouver dans les métaux non ferreux exotiques comme le nitinol, un alliage de titane et de nickel à mémoire de forme.

 

 

GRAINS SOLIDES AUX COULEURS VARIÉES

Des grains solides aux couleurs (teintes) variées, comme de l’aluminium coulé après anodisation, vus avec une lumière polarisée et une lame à retard. Autres matériaux avec gravure de couleurs.

 

GRAINS SOLIDES DE DIVERS NIVEAUX DE GRIS

Par exemple, un alliage d’aluminium ou du titane pur vu dans la lumière polarisée sans lame à retard.

 

GRAINS LÉGERS AVEC CONTOURS FONCÉS

Semblable aux structures de grain austénitique, ferritique ou précédant l’état austénitique.

 

GRAINS INCOMPLETS AVEC CONTOURS FONCÉS

Les grains que l’on retrouve dans des matériaux comme l’acier trempé et revenu.

 

GRAINS ALLONGÉS AVEC CONTOURS FONCÉS

Grains allongés provenant d’acier laminé à froid.

 

GRAINS D’ACIER DUPLEX AVEC INCLUSIONS ET CONTOURS FONCÉS

Grains d’acier duplex présentant un grain à microstructure bimodale. On les retrouve souvent dans les superalliages à base de nickel.

 

GRAINS FONCÉS AVEC CONTOURS EN PHASE CLAIRE

Grains perlitiques à haute teneur en carbone avec contours ferritiques.

 

ÉPAISSEUR DE COUCHE

Permet aux utilisateurs de mesurer l’épaisseur des couches de surface minces sur les métaux,
les alliages, les carbures et les oxydes (ASTM B487). Il existe une variété de routines,
allant d’une couche de revêtement poreux à plusieurs couches de différents types de revêtement.


DEUX COUCHES DU MÊME TYPE

Par exemple, l’électrodéposition de cuivre sur du zinc ou du magnésium.

 

 

 


DEUX COUCHES DE TYPES DIFFÉRENTS

Revêtement d’isolation thermique en pulvérisateur standard, comme le zircon partiellement stabilisé à l’yttria sur une couche d’accrochage.


UNE COUCHE DE REVÊTEMENT ORDINAIRE

Par exemple, la galvanisation à chaud permettant la diffusion du zinc dans le matériau de base en acier.


UNE COUCHE DE REVÊTEMENT POREUX

La projection au plasma avec porosité : par exemple, dans le cas d’une ostéo-intégration d’un implant en métal, en plus de l’épaisseur du revêtement, on peut calculer le pourcentage de porosité.


PLUSIEURS COUCHES

Par exemple : revêtement par plasma avec couche d’accrochage brisée. Mesure toutes les couches et l’espace brisé.

TAILLE DES PARTICULES

Permet aux utilisateurs d’évaluer de façon fiable la taille et la forme de particules
mesurant aussi peu que 0,5 micron. Grâce à la microscopie optique, cet ensemble
offre des données statistiques et individuelles sur un grand échantillon de particules.
Ce module contient huit routines différentes accompagnées d’exemples et de tutoriels.

PARTICULES BRUTES

Par exemple, une section de pierre polie ou un précipité de phase importante dans une matrice métallique.

 

 

SPHÈRES

Par exemple, de la poudre de projection au plasma, des billes d’étalonnage ou des composites en verre métallique renforcé aux fibres de tungstène à base de zirconium.

 

 

 

CELLULES SANGUINES

Des cellules sanguines ou autres globules du domaine des sciences de la vie.

 

SPHÈRES DANS DU LIQUIDE

Des sphères en suspension dans un liquide, comme une émulsion dans un produit pharmaceutique.

 

PARTICULES LISSES

Par exemple, la porosité d’un métal fritté ou les espaces vides dans un produit moulé ou un principe actif lâché sur une lame.

 

COUPE TRANSVERSALE DE FIBRES

Par exemple, dans un matériau composite pour déterminer le degré d’orientation des fibres dans une matrice.

 

BULLES

Par exemple, des bulles d’air dans un tube ou une poudre pharmaceutique en suspension avec des bulles d’huile de silicone.

 

ANALYSE DE PHASE

Permet aux utilisateurs de distinguer clairement le nombre
d’éléments ou de phases au sein d’une microstructure, ce qui fournit une
estimation statistique de la fraction de volume de différentes phases.
Chaque module contient une gamme de routines différentes, allant de deux
phases en noir et blanc à cinq phases en couleur.

 

DEUX PHASES

Par exemple, de l’acier inoxydable duplex.

 

 

 


DEUX PHASES EN COULEUR

Par exemple, des scories ou du clinker de ciment Portland.

 

 

DEUX PHASES AVEC PARTICULES

Par exemple, un composant en silicone dans une matrice en aluminium.

 

DEUX PHASES EN COULEUR AVEC PARTICULES

Par exemple, des alliages de cuivre et de nickel avec précipités de cuivre.

 

TROIS PHASES EN GRIS

Par exemple, des échantillons pétrographiques, des minéraux.

 

TROIS PHASES EN GRIS AVEC PARTICULES

Par exemple, des particules de diborure de titane dans une matrice en aluminium.

 

TROIS PHASES EN COULEUR

On les retrouve généralement dans les enduits durcisseurs pour des applications comme le forage en mer.

 

TROIS PHASES EN COULEUR AVEC PARTICULES

Par exemple, des alliages de tungstène (W) lourd dans une matrice.

 

MAXIMUM DE CINQ PHASES EN GRIS

Par exemple, des composites sous une lumière polarisée sans lame à retard.

 

MAXIMUM DE CINQ PHASES EN COULEUR

Par exemple, des plaquettes de frein semi-métalliques pour automobiles.

 

Alliages d’aluminium et de magnésium 

Permet aux utilisateurs de mesurer l’espacement des cellules dendritiques,
le pourcentage moyen de l’eutectique et l’espacement linéaire moyen des dendrites
à tous les niveaux de grossissement et à toutes les résolutions de caméra 

ESPACEMENT LINÉAIRE MOYEN DES DENDRITES 

Exemple : alliage d’aluminium coulé avec structures dendritiques et eutectiques.